placement-retraite perp ou madelin

Perp ou Madelin, il n’est pas toujours facile de faire le choix entre ces produits d’épargne retraite. S’ils disposent tous deux d’un intérêt fiscal, chacun a ses avantages et inconvénients. Vous devez par conséquent mesurer le pour et le contre de ces deux supports pour prendre une décision en toute connaissance de cause. Dans ce billet, nous vous disons tout ce qu’il faut savoir pour faire le bon choix.

Différences entre Perp et Madelin

Contrairement au Perp (Plan d’épargne retraite populaire) qui est ouvert à tous, le contrat Madelin s’adresse uniquement aux non-salariés. En ce qui concerne les versements, les deux produits ne sont pas non plus logés à la même enseigne. Le Perp vous concède une totale liberté pour définir le montant des versements et leur périodicité. Par contre, si vous choisissez de souscrire à un contrat Madelin, vous devez obligatoirement vous acquitter d’un versement minimum annuel défini à la signature.

Si les deux contrats ont l’avantage de permettre une déduction des sommes versées du revenu global imposable – ce qui suppose une économie d’impôt – le contrat Madelin s’en sort mieux sur ce point, car son plafond déductible est plus élevé par rapport à celui du Plan d’épargne retraite populaire. En 2015, le montant (70.374 euros) faisait le double du plafond autorisé avec le contrat Perp (30.038 euros).

Retrait de l’épargne

Pour ce qui est de la récupération de l’épargne, elle se fait dans les deux cas sous forme d’une rente viagère. Sur un contrat Perp, vous pouvez, depuis 2011, percevoir, au terme, 20 % des sommes accumulées sous forme de capital. Avec un contrat Madelin, il est en outre possible de récupérer partiellement l’épargne sous forme de capital au terme. Vous pouvez également à terme décider de transférer l’épargne vers un contrat PERP.

Un aspect non moins important à prendre en compte pour choisir son contrat d’épargne retraite, c’est le taux technique. Ce n’est rien d’autre que le taux d’intérêt sur la revalorisation future de la rente viagère. Et sur cet aspect, le contrat Madelin est plus avantageux, car il fait profiter d’un taux positif, qui doit être de préférence le plus haut possible. Dans un contrat Perp, par contre, le taux technique est toujours nul.

En définitive, le Perp par son accessibilité à tous, sa souplesse et les possibilités de sortie en capital est plus avantageux que le contrat Madelin. Cependant, souscrire à ce dernier vous permet de maximiser l’avantage, car le plafond de déduction du revenu imposable est plus important.

 

SHARE
Next articleInvestir en SCPI : mode d’emploi

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY