Tesla Semi, c’est le nom du futur camion 100 % électrique de Tesla. Le jeudi 16 novembre dernier, dans un hangar d’aéroport à Los Angeles, la société a en effet levé le coin de voile sur cet ambitieux projet futuriste dont le démarrage effectif de la production est prévu pour 2019. C’est Elon Musk en personne qui a livré les premiers enseignements sur ce gros engin sans pot d’échappement.

Dans la continuité des voitures

Après les voitures électriques, Tesla poursuit donc sa croisade pour un transport routier vert. Construit avec des finitions sombres mates ou métallisées, le Tesla Semi présente lui aussi des lignes futuristes, et un devant qui ressemble à un TGV.

Le constructeur a, comme à ses habitudes, beaucoup travaillé l’aérodynamique du semi-remorque électrique, qui ne pèse que 36 tonnes. Le confort sous l’habitacle est en outre garanti, avec notamment une cabine de pilotage suffisamment haute pour que le conducteur puisse s’y tenir debout et bouger.

800 km d’autonomie sur autoroute

Sous son capot, le Tesla Semi embarquera quatre moteurs électriques pour autant de roues indépendantes. Le constructeur assure que le camion sera en mesure de passer de 0 à 100 km/h en 5 secondes : il offre donc une accélération digne d’une berline sport. Pour ce qui est de l’autonomie, ce semi-remorque électrique de 36 tonnes devrait pouvoir rouler sur 800 km à vitesse d’autoroute, et chargé à son maximum.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY